Capenergies : € 21,3 millions pour cinq projets

Dans le cadre du 19ème appel à projets du FUI (Fonds interministériel unique), cinq projets soutenus par le pôle de compétitivité Capenergies et labellisés par son comité d’experts, ont été sélectionnés pour leur contenu innovant et les retombées économiques qu’ils devraient générer (emplois et chiffres d’affaires), notamment en PACA. Un beau succès pour le pôle avec un taux de réussite de 100% pour cet appel national.

Traitant de thématiques relevant de l’efficacité énergétique pour les écosystèmes industriels et de transport, des systèmes énergétiques de stockage, ou de la production d’énergies décarbonées, les 5 projets retenus mobilisent un total de 32 acteurs du secteur de l’énergie :  PME, ETI (entreprises de taille intermédiaire), groupes, organismes de recherche et de formation, dont 10 sont localisés en région PACA.

L’ensemble des 5 projets, représentant un budget total de € 21,3 millions, sera subventionné à hauteur de € 7,4 millions grâce au soutien des collectivités territoriales et de l’Etat.Les lauréats sont :

-le projet Xtremcap de Nawatechnologies vise le développement, l’industrialisation et la commercialisation de dispositifs de stockage ultra rapides de type supercondensateurs adaptés à des applications en conditions extrêmes (hautes et basses températures et pressions);

-le projet VIPES de Scaleo Chip pour développer et livrer un environnement de simulation temps réel permettant l’exécution de logiciels de mesure/contrôle/régulation sur une plateforme virtuelle pour augmenter les coûts et la performance des systèmes embarqués dans l’industrie automobile;

-le projet EDIT de Benomad a pour objectif de développer et d’évaluer un ensemble de nouvelles technologies destinées à rendre énergétiquement économes les véhicules de transport frigorifique;

-le projet RAMGas II  de AP2E vise à développer une sonde Raman performante ainsi qu’un logiciel de pilotage intégrés à un spectromètre, afin de mettre sur le marché un outil complet capable d’analyser des gaz industriels avec un sensibilité accrue et une tenue en température élevée (>200 °C) de technologie française, à prix compétitif;

-et enfin, le projet Stationis  de Eolfi a pour objectif de concevoir et de réaliser un logiciel assurant l’optimisation de l’ancrage de fermes éoliennes.

Depuis sa création, le pôle Capenergies a permis le financement de 306 projets, représentant un budget total de 1 026 millions d’euros, ainsi qu’un montant d’aide de € 415 millions (hors projets d’un montant supérieur à € 50 millions).

 

[Lire l'article]