Pour fonctionner au-delà de 40 ans, les réacteurs devront répondre aux objectifs de sûreté de la nouvelle génération

L’ASN a fixé les orientations génériques pour un fonctionnement éventuel au-delà de 40 ans des réacteurs de 900 MW et a placé la barre haute en possant dès le départ que ces réacteurs devraient répondre aux mêmes objectifs de sûreté que ceux de la nouvelle génération(EPR ou équivalent).

[Lire l'article]

Démantèlement nucléaire : l’étau se resserre

Le projet de décret sur l’arrêt et les opérations de démantèlement des installations nucléaires est actuellement soumis à l’avis du public, jusqu’au 19 novembre. L’idée de l’autorité de sûreté nucléaire est d’obliger les exploitants nucléaires à fixer un calendrier resserré en vue de démarrer la déconstruction dans un délai de deux ans. Un vrai défi technique et législatif.

[Lire l'article]

Les autorités de sûreté demandent au CEA une nouvelle stratégie de démantèlement

Le président de l’Autorité de sûreté nucléaire et le délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les installations et activités intéressant la Défense (ASND) ont demandé au CEA de leur présenter d’ici au 31 juillet 2016, sa nouvelle stratégie de démantèlement.

[Lire l'article]

Dernière inspection ITER : peut mieux faire

La dernière inspection de l’ASN pointe un manque de formalisme d’ITER dans le suivi de la fabrication, du transport et de l’entreposage de composants. L’organisation internationale dispose d’un délai de deux mois pour mieux faire.

[Lire l'article]

L’ASN demande des compléments pour la demande d’autorisation de l’EPR de Flamanville

Par lettre du 12 juin 2015, l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) a demandé à EDF de compléter les dossiers de demande d’autorisation de mise en service de l’EPR de Flamanville. Et suspend le délai d’instruction jusqu’à la réception du dernier élément complémentaire .

[Lire l'article]

L’EPR de Taishan sous surveillance après la découverte de l’anomalie à Flamanville

Après l‘annonce de la découverte d’une anomalie qualifiée de « très sérieuse » dans la composition de l’acier du couvercle et du fond de cuve sur le réacteur EPR de Flamanville, le régulateur nucléaire chinois NNSA va procéder à une évaluation pour déceler d’éventuels problèmes sur le réacteur EPR en construction à Taishan.

[Lire l'article]

ASN donne son feu vert « générique » à la prolongation jusqu’à 40 ans des réacteurs 1 300 MW

L’autorité de sûreté nucléaire a donné son feu vert de principe au prolongement jusqu’à 40 ans des réacteurs nucléaires de 1 300 MW. Une position générique qui devra être complétée par un avis réacteur par réacteur et moyennant le respect des prescriptions existantes ou à venir, en particulier sur les cuves de réacteurs.

[Lire l'article]

Tricastin 2 autorisé à fonctionner au-delà de 30 ans

La tranche 2 de la centrale du Tricastin pourra fonctionner au-delà de 30 ans, moyennant le respect de prescriptions complémentaires fixées par l’ASN.

[Lire l'article]

L’Autorité de sûreté nucléaire en surcharge

La surveillance d’un parc de réacteurs et d’installations de recherche et du cycle vieillissants, ainsi que la mise en oeuvre des mesures post-Fukushimafont peser sur l’ASN et l’IRSN une charge de travail croissante. Les demandes d’effectifs supplémentaires n’ont été que très partiellement entendues. Mais n’est-ce pas l’une des conditions de la poursuite d’un nucléaire fort (encore 50% de l’électricité à terme) que d’avoir une autorité de sûreté indépendante et compétente?

[Lire l'article]

EPR de Flamanville : copie insuffisante sur les règles d’études d’accidents

l’IRSN considère que les éléments à sa disposition sont insuffisants pour se prononcer sur l’acceptabilité de la liste des PCC ainsi que les exigences et critères d’acceptation retenus dans les études et formule 17 recommandations pour rendre le dossier acceptable.

[Lire l'article]